Une mouche à corne au Crétacé (29/10/2009)

Poinar G. Jr, 2010. Cascoplecia insolitis (Diptera: Cascopleciidae), a new family, genus, and species of flower-visiting, unicorn fly (Bibionomorpha) in Early Cretaceous Burmese amber. Cretaceous Research 31(1): 71-76

Au début du Crétacé, les Angiospermes ("plantes à fleurs") prennent leur essor. Ce nouveau clade végétal va entraîner un bouleversement notamment parmi les Arthropodes, particulièrement chez les insectes qui seront nombreux à s'adapter et à se spécialiser en relation avec les Angiospermes. Un petit morceau d'ambre, trouvé au Myanmar et datant de 110-97 Ma, a délivré un représentant original d'une nouvelle famille de Diptères (rassemblés sous le terme générique de mouches). Cette petite mouche mesurait 3,4 mm de long et les pollens accrochés à ses pattes nous disent qu'elle visitait diverses fleurs, jouant probablement un rôle de pollinisateur. Mais c'est par son physique que Cascoplecia se démarque : elle possédait des antennes d'aspect spiralé, ainsi que 3 ocelles au sommet d'une protubérance de son crâne, juste derrière ses yeux. Ceux-ci étaient composés d'ommatidies pointues; l'auteur suggère qu'il s'agit d'une adaptation empêchant le pollen et autres substances collantes d'adhérer aux yeux. Les 3 ocelles surélevées forment un caractère lui aussi unique à cette mouche et l'auteur suggère qu'elles aient permis à l'animal de mieux repérer ses prédateurs. Quoiqu'il en soit, ces caractères n'ont semble-t-il pas été transmis et reflétaient sans doute une haute adaptation à l'environnement particulier dans lequel Cascoplecia évoluait et qui a disparu bien avant la fin du Crétacé.

Zoom sur la tête de Cascoplecia insolitis

Tête et thorax de Cascoplecia insolitis. On reconnait la protubérance biscornue au-dessus des yeux, les antennes spiralées et les longs palpes maxillaires (© Oregon State University)

Créer un site
Créer un site