Chinlechelys, ancêtre des tortues (13/10/2008)

Joyce W.G., Lucas S.G., Scheyers T.M., Heckert A.B. and Hunt A.P., 2009. A thin-shelled reptile from the Late Triassic of North America and the origin of the turtle shell. Proceedings of the Royal Society of London, series B 276(1656): 507-513

Les restes d'une tortue très primitive, datant du Trias supérieur (210 Ma), ont été découvert au Nouveau-Mexique. Le spécimen, baptisé Chinlechelys tenertesta, éclaire l'évolution des tortues et l'apparition de leur carapace. Mesurant une trentaine de cm de long, sa carapace ne fait pourtant que maximum 3 mm d'épaisseur, et plus souvent 1 mm seulement. Elle possédait, en plus des petites plaques dermiques disposées en rangées sur son dos, d'épines sur le cou et la queue, faites de plusieurs ostéodermes. Une caractéristique importante de Chinlechelys est que les ostéodermes sont indépendants de ses côtes et de ses vertèbres. Ceci indique qu'au cours des millions d'années qui ont suivi, les plaques d'origine uniquement dermique ont fusionné entre elles et avec les éléments endosquelettiques sous-jacents pour former la carapace des tortues actuelles.

La découverte relance aussi l'origine géographique des tortues; des spécimens du Trias ont été découverts en Allemagne, en Thaïlande, au Groenland, en Argentine et maintenant en Amérique du Nord. Les tortues étaient donc déjà présentes à travers toute la Pangée au Trias supérieur. Ces tortues primitives semblaient affectionner les milieux terrestres, ce qui explique leur rareté : ces environnements se prêtent plus difficilement à la fossilisation.

Chinlechelys tenertesta, tortue primitive 

Reconstitution montrant l'apparition et l'évolution probable de la carapace chez les tortues. a) et b) Ancêtres hypothétiques montrant une armure dermique avec des ostéodermes organisés en rangées. c) Développement de l'armure dermique comme observée chez Proganochelys quenstedti. L'armure dermique a été consolidée en épines et carapace, et l'association entre les composantes dermiques et endosquelettiques est presque complète. d) Kayentachelys aprix, tortue du Jurassique inférieur à l'aspect moderne. Notez l'absence d'armure dermique sur les pattes, le cou et la queue. (Photo issue de Joyce et al., 2008)

 

Créer un site
Créer un site