Les plus vieux embryons de dinosaures (27/1/2011)

Reisz R.R., Evans D.C., Sues H.-S. and Scott D., 2010. Embryonic skeletal anatomy of the sauropodomorph dinosaur Massospondylus from the Lower Jurassic of South Africa. Journal of Vertebrate Paleontology 30(6): 1653-1665

En 1976, James W. Kitching collecte en Afrique du Sud dans des roches du Jurassique inférieur (190 Ma) un bloc contenant 10 oeufs, dont plus de la moitié sont intacts. Ceux-ci contenaient les squelettes d'embryons d'un sauropodomorphe du nom de Massospondylus. Ce sont les plus anciens embryons de vertébrés terrestres connus à ce jour. En préparant ce nid de manière plus minutieuse, les paléontologues ont découvert 2 squelettes presque complets d'embryons; les autres oeufs sont trop incomplets ou avaient déjà éclos. Des traces des membranes entourant les embryons ont pu être mises en évidence. L'anneau sclérotique est parfaitement préservé, tandis que les dents sont absentes. Au vu de la taille et de l'ossification des embryons, ceux-ci étaient à un stade proche de l'éclosion. De nombreux fragments de coquille ont été découverts durant la préparation, suggérant que un des oeufs au moins avait déjà éclos. La tête des bébés était proportionnellement large, typique de l'effet mignon. Les pattes antérieures des jeunes Massospondylus étaient longues, proportionnellement plus que chez l'adulte; les paléontologues en concluent que les jeunes étaient quadrupèdes, tandis que les adultes étaient bipèdes.

Un des embryons du sauropode Massospondylus

Embryon de Massospondylus carinatus. Les zones blanchâtres représentent la coquille. Spécimen BP/1/5347A-1 (Figure issue de Reisz et al., 2010)

Créer un site
Créer un site