Epidexipteryx hui, un petit dinosaure avec de drôles de plumes (30/09/2008)

Zhang F., Zhou Z., Xu X., Wang X. and Sullivan C., 2008. A bizarre Jurassic maniraptoran from China with elongate ribbon-like feathers. Nature 455(7216): 1105-1108

Epidexipteryx hui est un nouveau petit dinosaure, de la taille d'un pigeon, découvert en Mongolie Intérieure, en Chine. La datation du site est encore confuse, et son âge oscillerait entre le Jurassique moyen et le Jurassique supérieur (152-168 Ma), voire le Crétacé inférieur. Epidexipteryx appartient aux Maniraptora, et il pourrait en réalité s'agir d'un spécimen sub-adulte ou adulte d'Epidendrosaurus.

Les 10 dernières vertèbres caudales d'Epidexipteryx forment une sorte de pygostyle, bien qu'elles ne soient pas soudées. Son sternum est petit et convexe antérieurement. Son ilion et ses mains, entre autres caractères, ressemblent fort à ceux des oiseaux et autres théropodes dérivés. D'autre part, il partage certaines caractéristiques avec les Oviraptorosaures et les Therizinosauroides. Il semble donc que la diversité des Maniraptora était plus importante encore que ce que l'on pensait.

Le fossile d'Epidexipteryx porte également les traces de divers téguments. Sur certaines parties de son corps, on retrouve des structures filamenteuses semblables à celles des "dinosaures à plumes" et des oiseaux primitifs, bien qu'elles présentent un arrangement particulier. On observe la présence de 2 paires de longues plumes semblables à des rubans attachées aux dernières vertèbres de sa queue. Ces plumes sont identiques à celles observées chez les oiseaux primitifs, avec un rachis central et deux étendards (ou vexillum, les parties colorées de la plume) non ramifiés. Elles sont également typiques des plumes d'ornement utilisées par les oiseaux actuels lors de la parade. Epidexipteryx est le théropode le plus vieux et le plus basal possédant des plumes d'ornement connu à ce jour. Paradoxalement, les membres d'Epidexipteryx ne montrent aucune trace de plumes ayant permis le vol; l'animal n'en aurait donc pas été capable. A moins qu'il ait perdu cette capacité secondairement, cette découverte suggère que les plumes d'ornement sont apparues avant les plumes utilisées pour le vol dans l'évolution des Avialae, et ce dès le milieu ou la fin du Jurassique.

Epidexipteryx hui

Epidexipteryx hui, avec détails du crâne et des plumes de la queue (Photo issue de Zhang et al., 2008)

 

Créer un site
Créer un site