Du phoque et du dauphin au menu de l’homme de Néanderthal (24/09/2008)

Stringer C.B., Finlayson J.C., Barton R.N.E., Fernández-Jalvo Y., Cáceres I., Sabin R.C., Rhodes E.J., Currant A.P., Rodríguez-Vidal J., Giles-Pacheco F. and Riquelme-Cantal J.A., 2008, Neanderthal exploitation of marine mammals in Gibraltar. Proceedings of the National Academy of Sciences 105(38): 14319-14324

Des grottes à la base d’une falaise près de Gibraltar, face à l’Océan Atlantique, ont livré les ossements d’animaux marins qui ont été chassés par des hommes de Néanderthal, voici 40 000 ans (Paléolithique). Elles contenaient aussi des traces de foyers, d’industrie lithique et les restes de mollusques, de poissons, de sangliers et d’ours. Les ossements de phoques montraient des signes clairs de dépeçage, et nous pouvons donc affirmer qu’ils étaient chassés pour leur viande. Ceux de dauphins n’en portent pas, et les anthropologues pensent que ces animaux auraient pu être chassés uniquement pour leur réserve importante en graisse, qui les protège de l’eau glacée et les aide à maintenir leur température.

On ignore comment ces animaux pouvaient être chassés exactement, étant donné qu’ils devaient facilement échapper aux hommes qui ne sont pas de très bons nageurs comparés à eux. Les jeunes phoques devaient cependant être des proies faciles, car ils ne peuvent se réfugier dans l’eau durant les premières semaines de leur vie. Les dauphins ont pu être collectés lors d’échouages.

En tout cas, les restes présents dans ces grottes montrent que les hommes de Néanderthal de la péninsule ibérique utilisaient souvent les ressources de la mer. C’est peut-être ce qui leur a permis de survivre plus longtemps que les autres populations, en leur offrant plus de possibilités pour se nourrir.

Vertèbre thoracique de dauphin juvénile retrouvée dans la grotte Vanguard (source : Newscientist.com, crédits : Clive Finlayson, Gibraltar Museum) Grottes Bennett, Gorham et Vanguard. Les découvertes ont été faites dans les deux grottes de droite (source : Newscientist.com, crédits : Clive Finlayson, Gibraltar Museum)

 

Créer un site
Créer un site